Ma définition du bonheur et comment l’atteindre

Au final, le but ultime dans une vie c’est la recherche du bonheur.

Mais c’est quoi au juste le bonheur ? Êtes vous sûrs d’avoir la bonne définition ?

Je suis allé faire une petite recherche sur Google pour en connaître une définition plus précise, j’aimerai donc vous la partager et connaître vos points de vue : Le bonheur est un état durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l’esprit et du corps, d’où la souffrance, le stress, l’inquiétude et le trouble sont absents.

Pour aller plus loin : La tradition philosophique occidentale oppose les optimistes, pour qui le bonheur comme “état de satisfaction totale” est possible (Spinoza, Montaigne, Diderot), voire facile (Épicure) et les pessimistes pour qui il est difficile (Rousseau), voire impossible (Pascal, Schopenhauer, Freud). D’autres comme Kant condamnent la recherche du bonheur (comme s’opposant à la morale) ou comme Nietzsche la critiquent comme une fuite devant le tragique de la réalité, lui préférant l’expérience de la joie.

BonheurAlors déjà, je vois que je suis plutôt du côté optimiste puisque je considère qu’il est possible de l’atteindre. De plus, on sait qu’il vaut mieux être positifs que négatif (laissez de côté vos amis qui sont négatifs, pessimistes, ils vous emmènent au fond).

Selon moi, le bonheur c’est un état d’esprit positif. Un état dans lequel on se sent bien et pour rien au monde on ne l’échangerait.
On peut éprouver du bonheur très facilement, il s’agit juste d’en être conscient. De retomber dans les choses simples.

Nous sommes dans une société ou tout est compliqué. Et atteindre le bonheur apparaît aussi comme compliqué à la majorité de la population. Pourtant, ça ne l’est pas tant que ça.

Est-ce que vous profitez de tous les instants?

Je me rappelle un matin de septembre. Je suis allé faire un tour de vélo avec mon père. Il faisait beau. Nous sommes passé dans un petit village bien animé à côté de chez moi. A cet instant là, je me suis arrêté, j’ai profité du soleil et du moment. Et je me suis dit que finalement la vie était belle. Oui en faisant un tour de vélo ! J’étais heureux et content de profiter de ce moment. Plus rien d’autre ne comptait. J’ai su profiter de l’instant et être reconnaissant envers la vie que j’avais. Et j’éprouve encore les mêmes sensations rien qu’en y repensant…

Pourtant j’étais simplement à vélo. On peut se dire que la vie est pourrie. On a même tendance à le faire trop souvent. Mais on ne sait jamais reconnaître quand elle est belle. On ne dit pas assez souvent merci.

Atteindre le bonheur ce n’est pas difficile, c’est un état d’esprit.

Commençons par des choses simples. Faites ce que vous aimez, et vous serez heureux. On ne peut pas atteindre le bonheur sans cesse. Il y a des hauts et des bas. Mais lorsque vous êtes en haut, prenez en conscience. La vie n’est pas plus compliquée que ça. Il suffit de savoir que l’on est en haut, et on se sent nettement mieux pour les jours qui viennent.

A partir de ce moment là, on sera beaucoup plus ouverts, plus heureux. Le bonheur attire le bonheur. Etre reconnaissant, savoir prendre conscience du bonheur fera qu’on l’attirera à nous. Si vous savez vous placer dans un état d’esprit où vous vous sentez heureux alors le bonheur sera très simple à atteindre.

Est-ce que vous savez reconnaître ces instants ?

Réalisez vos rêves, faites ce que vous avez envie. Commencez par les choses les plus accessibles mais faites les souvent. Et sachez reconnaître les moments de bonheur.

Le bonheur, c’est la somme de tous les malheurs qu’on n’a pas.

Marcel Achard