Faut-il sortir de la rat race pour être heureux ?

J’entends souvent parler de la Rat Race depuis que je pratique le développement personnel et c’est un terme intéressant. Pour revenir un petit peu à sa définition, la Rat Race c’est le fait d’être dans une routine.

En fait, le terme est tellement flou que sa signification varie entre plusieurs personnes. Et je voudrais donc clarifier les choses concernant la Rat Race et le bonheur.

Pour certains, sortir de la rat race c’est créer son entreprise, pour d’autre voyager autour du monde. Tout cela dépend de VOS aspirations. Peut-être que pour vous, ce sera d’être champion de France de natation ?

Pour en revenir à la routine, ce que beaucoup appellent la Rat Race, c’est d’avoir toujours les mêmes choses chaque jour, et de s’en contenter. Attention, on peut très bien être heureux en ayant sa routine. Cela dépend de ce que l’on attend de la vie. Ca dépend ce que l’on veut faire, et de notre personnalité.

Pourquoi rester dans la rat race, c’est bien aussi.

ratPersonnellement j’ai envie de liberté, et de sortir de la rat race, mais je ne la dénigre pas pour autant. Il n’est pas impossible de s’épanouir quand on est employé. Je parle souvent d’entrepreneuriat sur ce blog, mais je ne pense pas qu’être employé c’est être esclave de quelqu’un d’autre et que cela empêche d’être heureux.

J’en suis la preuve vivante. J’ai un travail que j’aime beaucoup. Bien que j’ai envie de me lancer en cavalier seul, j’adore ce que je fais. J’ai beaucoup de libertés et je suis dans une bonne entreprise. Pourtant je vend mon temps chaque mois.

Mais en quoi cela m’empêche d’être heureux et de profiter ? J’ai encore du temps pour faire d’autres choses, et comme je le dis mon travail ne me rebute pas. Il est rare que je sois malheureux le dimanche soir à l’idée de reprendre le travail le lundi.

Ce qui nuit à votre bonheur.

Ce qui est, par contre, un frein au bonheur, c’est un travail qui vous rebute. Dans ce cas vous devez changer. Sautez le pas, et trouvez quelque chose qui vous plaît. Sinon cela agira directement sur votre état d’esprit, vos positivisme, et vous fermera un très grand nombre d’opportunités. Vous serez stressé, cela jouera directement sur votre énergie, et donc … votre bonheur.

Il ne s’agit pas d’avoir beaucoup d’argent, mais de faire quelque chose que vous aimez. Commencez par cette simple chose.

Je peux rester dans la rat race et être heureux ?

Tout à fait, il est possible d’être employé, pour une bonne société, faire un travail que l’on aime, et être très heureux. Si vous faites quelque chose qui vous passionne, l’argent viendra automatiquement. Vous serez plus ouverts, plus concentré, plus efficace, plus intéressé … etc.

Continuez à sortir de votre zone de confort, à faire des efforts pour travailler sur vous, et surtout à apprendre.

Dans certains cas, la création d’entreprise est une condition au bonheur, parce que ce qui vous passionne c’est le business, et c’est excellent. Mais il y a beaucoup de personnes travaillant à Paris dans un bureau qui aiment ce qu’elles font et qui sont très heureuses ainsi. Tout est question de goût.

Alors avant de vouloir de sortir de votre rat race, demandez vous surtout ce que vous aimez, ce que vous voulez. C’est le point important. Demandez vous si vous aimez ce que vous faites. Et prenez des mesures. Agissez, petit à petit pour changer votre vie vers ce que vous voulez.

Vous rentrerez dans un cercle vertueux.

Ne croyez pas que Rat Race = malheur.

N’assimilez surtout pas le fait que la Rat Race, avoir un emploi, prendre le métro le matin, et vendre 40 de ses heures chaque semaine est synonyme de malheur. Vous n’avez pas besoin d’entreprendre pour être heureux et content. Ni même pour vous enrichir.

Mais s’il vous plaît, faites un métier qui vous plaît, c’est la moindre des choses. Trouvez l’entreprise où les collègues sont agréables, où vous pourrez en fait vous épanouir. Oui vous pourrez quand même vous enrichir, il existe l’immobilier et la bourse. Il existe d’autres leviers. Et vous pouvez vous épanouir.

J’avais lu, sur Esprit Riche, un article où un jeune homme posait la question suivante : “J’ai la possibilité d’avoir un métier qui paie bien mais que je n’aime pas, et un autre métier moins rémunérateur mais qui me plaît énormément, quel choix faire?”.

De loin, je pense que la meilleur option c’est le métier qui nous plaît. L’argent bien qu’important, est secondaire. Mince il s’agit d’y passer 1/3 de notre vie, autant choisir correctement !

Et vous, avez-vous la profession de vos rêves ? Ou trainez-vous les pieds pour aller au travail ? Un changement comme celui-là pourrait faire des miracles dans votre vie, pensez-y.