7 qualités des grands LEADERS :

On est souvent inspirés par les grands leaders, que ce soit ceux de notre temps, ou ceux du passé qui ont marqué l’histoire. Depuis que je m’intéresse au succès, à la réussite, j’ai étudié ce qui faisait justement qu’ils étaient des grands leaders. J’ai étudié de près ce qu’il faut pour réussir et inspirer comme eux, et pour bâtir des réussites exceptionnelles. Et je vais les partager avec vous :

1. La détermination

déterminationLa première qualité des grands leaders est leur détermination. Ils ne relâchent jamais leurs efforts quel que soit leurs difficultés. Souvenez-vous Thomas Edison. On en parle encore. Il a fait 10 000 tentatives avant de réussir à inventer l’ampoule électrique. Ou Walt Disney : il a fait 302 banques avant de voir son projet financé (pour un parc d’attraction), on le traitait de fou, les banquiers s’en mordent les doigts maintenant.

Où qu’ils en soient, quoi qu’ils veuillent, ils sont déterminés jusqu’au bout à réussir leur projet. Parce qu’on ne rencontre pas le succès à tous les coups. Et même bien souvent, au début il y a de nombreux échecs. On est souvent tenté de tout abandonné sous prétexte que ça ne marche pas. C’est encore pire quand on veut faire quelque chose que quelqu’un n’a encore jamais fait. Mais si vous avez vraiment envie, une grosse détermination, alors vous pourrez arriver à tout.

99% des gens qui échouent, le font parce qu’elles n’ont pas assez persévéré. Et je suis sûr que ces personnes là étaient à 2 cm de la réussite. Mais elles ne le sauront jamais parce qu’elles ne sont pas allées assez loin dans leur objectif, dans leur recherches, et qu’elles ont préféré abandonner leur rêve, leur objectif plutôt que de continuer dans l’inconfort à chercher comment y arriver.

La détermination, la vraie, c’est celle qui nous fait dire “bon j’ai essayé 100 fois, qu’est-ce que je peux faire différemment pour y arriver ? Que puis-je tenter d’autre ?”. On échoue quand on abandonne, avant ce n’est pas un échec, mais un tremplin pour savoir ce qui ne fonctionne pas.

La plupart des gens abandonnent alors qu’ils n’ont même pas fait plus de 10 essais. La prochaine fois que vous êtes tenté d’abandonner votre rêve, votre objectif, votre projet ou quoi que ce soit, observez le nombre de tentatives, et dites-vous : j’en fais 10 de plus. Ou 50. Ou 1 000. Vous avez en vous la solution, il suffit d’aller la chercher.

A lire : 4 façons d’atteindre son objectif sportif

2. La vision

Les grands leaders ont aussi une vision. Ils savent d’emblée ce qu’ils veulent pour eux et pour leur équipe. Quand je dis avoir une vision, c’est une vision claire et définie. Et une grande vision. Quelque chose d’énorme, qui pourra probablement changer la vie de plusieurs centaines voire milliers, voire même centaines de milliers de personnes.

Ils sont tellement clairs avec ce qu’ils veulent, qu’ils arrivent à transmettre leur vision aux autres, et à leur faire adopter tellement ils en sont convaincus et enthousiastes. Et chose très importante : ils ont une vision long terme. Ce n’est pas ce qu’ils vont faire le week-end prochain qui les préoccupe. Non c’est bien plus énorme que ça, ce n’est pas leur projet pour dans 6 mois, ni même 1 an.

Avoir une vision, c’est avoir une vision pour les années qui suivent, voire même les décennies. C’est une ambition énorme. Et c’est ce qui fait qu’ils sont ultra motivés et que ce sont des grands leaders. Rares sont les personnes qui arrivent loin et haut sans avoir une vision au préalable.

Quand on a une vision, on est plus apte à trouver, détecter et saisir les opportunités. Après on dira que c’est de la chance, mais c’est faux. Parce que la chance se crée justement en ayant une vision claire et définie de ce que l’on veut à long terme. Notre cerveau va se concentrer sur ce que l’on veut (le focus), et nous allons voir toutes les façons d’arriver à notre vision, à notre rêve.

Le fait d’avoir une vision est aussi très important pour réunir des équipes. Ils ne réussissent JAMAIS seuls. Ils savent justement s’entourer, mais avoir une vision permet justement de s’entourer de gens, et surtout des bonnes personnes. Plus vous serez clair avec vous-même, avec ce que vous voulez, plus vous aurez des gens autour de vous qui ont une vision similaire et qui seront prêts à vous aider dans votre projet. Plus votre projet sera énorme, plus vous aurez de gens prêts à vous suivre (si votre vision est similaire à la leur).

Mais aussi, vous inspirerez beaucoup plus de gens si vous avez une vision. Si vous savez ce que vous voulez. Dans les moindres détails. Parce que vous serez convaincu, enthousiaste, et donc convaincant !

3. La confiance en soi

etat d'espritComment encaisser toutes les difficultés de la vie, comment avoir des projets énormes sans confiance en soi ? On conseille souvent d’avoir des objectifs élevés. Comme les grands leaders. Mais pour que cela soit efficace, il faut D’ABORD avoir confiance en soi. Pourquoi ? Parce que si vos objectifs, si votre vision, sont très élevés, alors vous allez vous décourager avant même d’avoir commencé, ou bien au premier échec. La confiance en soi donne la motivation, mais aussi la résilience.

La confiance en soi, c’est une qualité qui n’est pas innée. Peu de personnes l’ont, et TOUS ceux qui sont des grands leaders ont commencé par ceci. Parce qu’elle est essentielle pour toute réussite. On ne peut pas espérer une grande existence, sans un minimum de confiance en soi, et en son projet, en sa vision.

Acquérir une solide confiance en soi, c’est se donner beaucoup plus de chances de réussir : parce qu’on osera beaucoup plus. Et oser est un facteur clé de la réussite. On osera plus rentrer en contact avec d’autres personnes, les autres ont plus confiance en nous. On osera sortir de sa zone de confort, repousser les limites. Parce que les grands leaders ont des objectifs et ambitions tellement énormes qu’ils ont pour OBLIGATION de repousser leurs limites, leur champ des possibles.

On ne peut simplement pas réussir, ni être heureux, ni être motivé, ni avancer vers ses rêves sans confiance en soi. C’est ce qui constitue une de leurs forces principales.

A lire : 13 jours pour construire une forte confiance en soi

4. L’entourage

Pour aller très loin, l’entourage est extrêmement important. Parce qu’on ne peut pas réussir seul. Et surtout parce que notre entourage fait partie intégrante de notre environnement et qu’il influe sur nos émotions, notre motivations, sur nos états internes.

L’environnement est extrêmement important à toute réussite. C’est pour ça qu’un entrepreneur seul, qui bosse de chez lui, aura beaucoup moins de chances de réussites que s’il bosse en communauté avec d’autres entrepreneurs.

Les grands leaders ont su s’entourer. Ils ont trouvé des mentors de qui se nourrir. Ils ont trouvés des associés qui avaient une vision commune, une envie commune. Ils ont créés des équipes qui étaient là pour les soutenir, et trouver des solutions quand eux, n’en n’avaient pas. Parce que les grands leaders de ce monde ont su s’appuyer sur des compétences qu’ils n’avaient pas eux-mêmes. Mais que d’autres, bien plus talentueux avaient.

Ils ont su aller chercher du réconfort, du courage, de la résilience là où elle se trouvait : chez d’autres leaders qui avaient traversé les mêmes difficultés, qui avaient atteint l’objectif qu’ils désiraient atteindre. L’entourage est trop souvent négligé, et certaines personnes nous emmènent très bas : que ce soit à un niveau émotionnel ou non. On se retrouve dans une baisse d’énergie.

J’ai certains amis qui me mettent dans un état d’énergie extrêmement élevé rien qu’en discutant. Parce qu’ils ont une vision, des ambitions qui me motivent à aller de l’avant. Les grands leaders ont appris à ne pas négliger cette inconnue de l’équation qui est cruciale dans toute réussite. Dans les projets, on regarde avant tout la composition de l’équipe, avant de voir le projet en lui-même. Parce qu’un excellent projet avec une équipe moyenne, a beaucoup moins de chances de percer qu’un projet moyen avec une excellente équipe.

A lire : 4 clés pour plus de succès

5. Leur raison d’être

Ils ont aussi une qualité extraordinaire. A elle seule, elle peut déjà vous faire accomplir des choses gigantesques. Avoir une raison d’être, d’exister. Les raisons sont extrêmement importantes.

Dès qu’ils se sont lancés, ils avaient une raison solide de le faire et qu’ils connaissaient. On a tous une raison de faire ce que nous faisons. Elle n’est pas toujours forte, mais pire, elle n’est pas toujours connue. Eux savent pourquoi ils font ce qu’ils font. Ils savent pourquoi ils doivent absolument réussir. Ils savent ce qu’ils veulent et pourquoi ils le veulent.

Ils sont donc en accord avec leurs valeurs, avec leur être intérieur le plus profond. C’est ce désir ardent qui leur permet de continuer coûte que coûte et d’avoir cette fameuse détermination quand tout va mal. Quand on a une raison, on est beaucoup plus engagé pour réussir. On sait précisément ce qu’on veut, ce qu’on fait, pourquoi on le fait. On sait chaque action qui nous fera avancer. On n’échoue jamais : parce qu’on change son approche jusqu’à réussir.

Que ce soit Stallone, comme Schwarzenneger, ou encore Mandela, ils avaient une raison extrêmement forte qui les poussait à faire un pas en avant chaque jour. Parce que ce pas en avant en soi, ne changerait pas beaucoup leur vie, mais l’accumulation de tous ces pas était importante pour leur permettre d’atteindre leur objectif, de concrétiser leur projet, de réaliser leur rêve.

A lire : 6 points-clés indispensables à la réussite ?

6. Positive attitude

Une autre chose très importante, c’est de voir la vie du bon côté. Parce que voir de manière positive ne crée pas du tout le même état interne. Et cela joue sur notre attitude et nos comportements. Les grands leaders de ce temps, et d’avant sont restés positifs dans toutes les situations. Même si certaines choses étaient difficiles à encaisser, ils ont su retrouver du positif ailleurs, aller puiser dans leur raison, pour garder cette détermination commune.

Ils ont su détecter les opportunités parce qu’ils sont restés positifs, concentrés sur leur vision, connecté à leur rêve. Ils ont pu créer des partenariats, inspirer un grand charisme parce qu’ils avaient cette vision de la vie positive. Etre positif, c’est voir le monde d’une manière complètement différente.

Outre le fait de voir le monde différemment, le fait d’adopter la positive attitude les a rendu plus heureux, et donc leur a permis d’être plus performants. Michael Jordan aurait pu arrêter le basket après s’être fait virer de son équipe à l’école. Mais en voyant les choses de manière positive, il s’en est servi comme un moteur. Vous avez le choix : soit utiliser les difficultés de la vie comme des moteurs en les prenants comme des défis à relever, soit les voir comme des freins, et tout arrêter.

Et je vous assure que d’être positif changera votre point de vue à bien des égards, sur bien des choses.

Abraham Lincoln n’a pas toujours réussi. Il a même fait une dépression. Mais s’il a pu s’en sortir, et devenir président des Etats-Unis, c’est aussi parce qu’il a su rester positif. Ces gens là n’étaient pas positifs en toute situation, je vous rassure. Mais ils ont su le rester régulièrement pour entretenir des émotions positives.

A lire : les bienfaits du rire

7. La flexibilité

Enfin, une dernière (mais ils ont d’autres qualités assez importantes) qualité est la flexibilité. Ils ne sont pas bornés dans une seule voie. C’est là qu’il est important d’avoir une vision : ils savent ce qu’ils veulent et comment y arriver. Mais si la voie qu’ils ont emprunté n’est pas la bonne ils sont capables de changer leur façon de faire. Comme le disait Einstein : “La folie c’est de faire la même chose et de s’attendre à un résultat différent”.

Qui du roseau ou du chêne est le plus résistant ? Le roseau bien sur, car face au vent il se plie et revient en position initiale, alors que le chêne se fait arracher tellement il est dur. Soyez souples dans vos façons de faire. C’est souvent ce qui a permis à ces grands leaders de réussir. Leur première tentative n’a JAMAIS fonctionné. Mais ils se sont adaptés. Et heureusement sinon ils auraient tout perdu en cours de route.

C’est pour ça qu’il ne se reposent pas sur leur lauriers. Les choses changent, évoluent, bougent. Eux aussi, doivent évoluer. Ils doivent changer de stratégie sans cesse. Comme un avion : il ne vole jamais en ligne droite. Mais il vérifie sans cesse s’il est sur la bonne trajectoire, et il la modifie si besoin est.

Ces leaders, savent justement revoir leur point de vue. Ils savent se remettre en question. Ils ne sont pas bornés sur une façon d’obtenir un résultat, mais bien sur le résultat lui-même, et ils sont prêts à tout pour atteindre ce résultat. Pour concrétiser leur vision. Même s’ils doivent faire un truc diamétralement opposé à ce qu’ils avaient prévu initialement. Et c’est ce qui fait leur force.

Parce que peu de personnes seraient prêtes à faire quelque chose qu’elles n’avaient pas envisagé. C’est dans le mental. Quand on ne l’envisage pas, c’est difficile de s’y mettre. Si je vous dis “allez courir maintenant sous la pluie”, je suis sûr que jamais vous n’irez. Parce que vous ne l’aviez pas envisagé. Par contre si vous y avez pensé 2/3 fois dans la journée, que vous étiez en train de voir pour le faire, alors vous irez. La seule différence : votre mental.

Quand vous courrez 10 km, et que vous voulez arrêter au 10ème pile poil, parce que vous avez mal aux jambes, mais que vous n’envisagez pas une seule seconde de faire 10 m de plus, si on vous dit de faire 1 km de plus, jamais vous n’accepterez. Mais si vous l’envisagiez, alors vous le ferez plus facilement. Les grands leaders eux sont prêts à tout. S’il faut courir 10 km de plus, pour atteindre leur vision alors ils le feront, parce qu’ils savent qu’ils sont flexibles et prêt à tout pour y arriver.

A lire : comment avoir du charisme

Et vous, avez-vous trouvé une de ces qualités chez vous ? Avez-vous noté certaines qualités des grands leaders ?