Pourquoi vous aussi, vous devez manger des grenouilles – Partie 3

Voici enfin la troisième et dernière partie de ma chronique du livre Avalez le crapaud écrit par Brian Tracy. Comme je le disais, c’est un condensé de productivité, atteinte d’objectif, et d’astuces anti-procrastination. Si vous ne l’avez pas encore lu, faites-le d’urgence 🙂

Si vous ne les avez pas déjà lu, vous pourrez trouver ici :

Partie 1 de la chronique d’Avalez le crapaud

Partie 2 de la chronique d’Avalez le crapaud

Place à la chronique !

Motivez-vous à agir

Le discours que vous vous tenez est responsable de 95% de votre motivation. Votre perception du monde fait que vous aurez ou non de l’énergie, c’est votre façon d’interpréter les stimuli que vous recevez. Soyez motivé, soyez optimiste ! Voyez le bon côté des choses, et ne prenez pas mal chaque évènement. Pratiquez l’autosuggestion : répétez-vous tous les jours “Je vais y arriver, oui je vais y arriver !”

Pratiquez la procrastination créative

Vous pouvez procrastiner, mais faites-le sur les choses non importantes. Rayez de votre emploi du temps les activités sans aucune valeur. Vous pouvez choisir de sous traiter, si c’est possible, sinon ne les faites pas, ou vraiment quand vous n’avez rien d’autre à faire. Faites ce qui crée le plus de valeur en premier. Les tâches les plus difficiles en premier, et le reste ensuite. Il est donc possible de procrastiner, encore faut-il le faire sur la bonne tâche (indice : ce n’est généralement pas le cas!). Passez en revue vos activités non professionnelles et faites la liste de celles qui sont sans importance.

Accomplissez la tâche la plus difficile en premier

C’est de là que vient le titre Avalez le crapaud. Car un crapaud n’est pas très appétissant. Commencez par ça ! Si vous repoussez, et faites ce qui vous plait, vous ne vous y mettrez jamais. De plus en fin de journée, vous aurez moins d’énergie, et donc moins de motivation à terminer cette tâche. En plus de ça, si vous ne la faites pas en premier, alors vous serez frustré car vous savez que vous devez accomplir cette tâche, mais vous ne le faites pas. Faites la en premier et vous vous sentirez nettement mieux !

Divisez la tâche en bouchées

Comme pour le chapitre des barils de pétrole, le fait de diviser chaque projet en toutes petites tâches vous sera d’une grande utilité. Tout simplement parce que cela fait beaucoup moins peur, et c’est bien plus acceptable par notre cerveau de faire une tâche de 5 minutes qu’un projet d’un an. C’est pour cela qu’il faut planifier, et en détail. Tout comme pour prendre une habitude, au lieu de vous dire “je change ça pour toute la vie”, dites-vous simplement “je fais ça pendant 1 mois, après j’avise”. Votre cerveau vous posera beaucoup moins de difficultés car la tâche sera plus facile, et au final une fois lancé l’habitude est prise.

Le fait d’accomplir une petite tâche va vous motiver à en accomplir une a

Mobilisez de plus grandes plages horaires

Réservez une plage horaire à avancer sur un objectif. Les meilleurs vendeurs sont ceux qui s’imposent pendant 1h chaque matin de rappeler leurs prospects et clients. Fixez une plage horaire pendant laquelle vous allez travailler sur un objectif, et faites-y honneur chaque jour. Durant cette période vous éliminez toute distraction, de façon à être le plus productif possible. Employez les temps de voyage pour avancer sur vos objectifs par exemple.

Acquérez le sentiment d’urgence

N’attendez plus, le moment “idéal” ne se présentera jamais. Commencez là où vous êtes, et travaillez avec tous les outils qui vous tomberont vous la main. De meilleurs outils apparaitront chemin faisant.

Napoléon Hill

Ceux qui réussissent sont les gens d’action. Ils planifient, priorisent et passent tout de suite à l’action. Comme lorsque l’on lit un livre ou on suit une formation : il faut appliquer tout de suite, et ne pas se dire “plus tard”. Sinon on ne le fera jamais. Ceux qui réussissent sont ceux qui appliquent les conseils des livres et des formations, et ceux qui appliquent leur plan. Plus vous en accomplirez, plus votre estime de vous va augmenter, plus vous acquerrez de l’expérience, des connaissances, et plus vous deviendrez compétent. Et c’est un cercle vertueux. Répétez-vous “Fais-le maintenant ! Fais-le maintenant ! Fais-le maintenant !”.

Consacrez-vous à chaque tâche avec assiduité

Réduisez votre temps de travail en évitant toute distraction. Une fois que vous avez commencé une tâche, soyez assidu. Continuez jusqu’à l’avoir atteint à 100%. S’il vous vient une idée, notez-là, et remettez-vous au boulot. Car si vous êtes distrait, vous allez commencer une tâche, puis vous interrompre, et recommencer, et à chaque fois, vous aurez besoin de reprendre votre concentration. Ceci peut augmenter jusqu’à 5 fois votre temps de travail nécessaire pour réaliser une tâche. Soyez assidu, et arrêtez uniquement quand vous avez terminé. C’est un principe que j’applique en rédigeant cet article, j’ai une petite tâche à faire, mais je termine cet article avant de commencer autre chose ;).

En conclusion, Avalez le crapaud est génial. Je le recommande à quiconque veut s’améliorer. Il remet les idées en place, et nous pousse à bosser. Les 21 chapitres sont tous très intéressants et donnent des clés essentielles de la réussite. En plus le livre se lit très vite, et très bien, et il est très facile de prendre des notes et de revenir dessus. Les conseils donnés sont faciles à appliquer, et on peut même tous les appliquer en même temps. Il ne reste plus qu’à passer à l’action.

Le seul point négatif que j’aurais c’est qu’il se répète un peu dans certains chapitres, mais c’est une occasion de mieux se rappeler du principe afin de mieux l’appliquer :).