Le cercle vertueux des objectifs

Les objectifs, quand ils sont atteint permettent de gagner en estime de soi. Ainsi, le fait de savoir précisément ce que l’on veut dans la vie, et de mettre en place des actions pour l’atteindre, c’est une des clés de l’estime de soi (et donc de la confiance).

C’est aussi là qu’est la clé de la réalisation. Je n’irai pas parler de bonheur, tant ce concept est propre à chacun. Pour vous réaliser, vous devez en fait évoluer. Et quand on parle d’évolution, c’est l’évolution vers la vie idéale. Vous êtes unique, vous avez des envies particulières, et c’est ce qui fait de vous une personne à part entière. Le fait d’avoir vos objectifs, votre vision de la vie, et de tout faire pour vous y rendre, vous donne ce caractère unique d’une personne qui sait s’affirmer et qui a confiance en elle.

Définissez vos objectifs de manière claire

En définissant vos objectifs de manière claire, sur papier, vous activez votre pouvoir de visualisation. Votre cerveau va rechercher les opportunités pour arriver à atteindre cet objectif, et donc vous boostez vos chances de réussite. C’est comme lorsque l’on cherche du rouge, notre cerveau se concentre sur le rouge, il pourrait être écrit en noir “Signez ici et remportez 2000 euros” qu’on ne le verrait même pas, puisque l’on cherche du rouge. C’est pareil avec vos objectifs !

Le simple fait d’évoluer vers vos objectifs va vous rendre heureux. Par contre, c’est dangereux dans le sens ou si vous posez un objectif, mais que vous n’agissez pas, alors vous allez perdre confiance en vous, et serez malheureux. Vous rentrerez dans une sorte de cercle vicieux, une spirale négative. Pour agir, il faut planifier. Déjà on a dit qu’il fallait une vision claire et précise que ce que l’on voulait. Ensuite, il faut un plan d’action. Il faut savoir ce que l’on va faire ce mois, cette semaine, ce jour pour atteindre notre objectif. C’est crucial. Il faut aussi écrire son objectif et le relire tous les jours, et se visualiser une fois atteint. Ne pas juste se voir, s’imaginer, il faut ressentir les émotions que l’on aurait. Ceci devrait déjà déclencher une sorte de bonne humeur. Faites-le de bon matin, et une journée extrêmement positive s’en suivra.

L’autodiscipline : un atout majeur

Ensuite, vous devez vous autodiscipliner. C’est-à-dire que vous devez arrêter de vous trouver des excuses, et agir. Commencez simplement. Le plus dur c’est le début, commencez vôtre tâche, et au bout de 15 minutes vous serez complètement absorbé dedans. Le plus difficile, c’est la vision de vous avant de travailler, une fois que c’est fait, c’est bon. C’est comme entrer dans de l’eau froide, le plus dur c’est d’y aller !

Pour conserver votre motivation, écrivez vos progrès, ce que vous devez mettre en place, ce que vous avez mis en place, quand vous devez le faire. Ne relâchez pas la pression, lorsque vous vous sentez bien. L’idée c’est de toujours faire le même travail. Jusqu’à en faire une habitude. Certes vous aurez quelques petits moments de relâche, mais il faut que ça soit momentané. Le meilleur moyen de ne pas avoir de moment de relâche et de se sentir dépassé, c’est de s’accorder des moments de repos. Quelques moments de vacances ou vous ne pensez plus à tout ça, et vous vous reposez, vous détendez pour repartir à 200% ! Mais attention à ne pas vous en accorder trop. Faites-le quand vous sentez que ça devient plus difficile de tenir, mais ne le faites pas trop souvent, sinon vous n’avancerez pas !