Les 13 étapes ultimes pour avoir confiance en soi : le guide

13moyensConfiance

La confiance en soi est un élément déterminant de la réussite. Depuis quelques années, j’ai réussi à prendre confiance en moi, et ma qualité de vie s’en est grandement améliorée. Mais les graines que j’ai planté il y a quelques années ont germé et je commence à récolter. Encore une fois ce n’est pas facile. Il faut bosser sur soi, il faut s’en donner les moyens. Un très bon moyen est de dépasser ses peurs. Et ce n’est pas simple comme bonjour. Mais ça se fait, et tout le monde peut le faire.

Petit + : recevez ma fiche pratique avec 5 conseils supplémentaires pour gagner en confiance en vous.

Cliquez ici pour télécharger la fiche

Ce que vous pouvez faire, dans un premier temps, c’est de voir une vidéo que je vous avait fait pour bien démarrer l’année en 2014 et avoir confiance en soi

Si vous manquez de confiance en vous, alors faites de cet objectif une PRIORITE ! Travaillez dessus chaque jour. En vous y tenant, vous devriez commencer à voir des résultats en quelques mois. N’esperez pas un changement d’un jour à l’autre.

Au début, j’ai commencé par lire quelques articles sur doctissimo par exemple pour prendre confiance. Il y avait des listes de conseils, qui en somme étaient bons, mais ne rentraient pas assez dans les détails. Je lisais oui, mais n’appliquais pas. Ne faites pas cette erreur, le seul moyen de prendre confiance en soi est l’ACTION.

Mais je veux aller plus loin, et c’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai décidé de m’expatrier à Londres. Pour agrandir ma zone de confort. Si vous voulez accomplir de grandes choses, alors vous devez repousser les limites de vos peurs. Maintenant partir m’expatrier à l’étranger ne me fait plus peur.

C’est souvent un manque de confiance qui fait que vous interprétez les choses différemment, qui fait que vous repoussez les choses qui  vous font peur, mais également qui vous fait agir à cause de vos peurs et non de vos motivations.

Le manque de confiance en soi est dû à notre enfance : les échecs que l’on a vécu, les moqueries, les parents…etc. On peut travailler dessus, ce n’est pas quelque chose d’inné, et cela touche un très grand nombre de personnes.

Important : On vous a préparé une fiche pratique avec 5 conseils supplémentaires pour gagner en confiance en vous.

Cliquez ici pour télécharger la fiche

Voici donc les 13 astuces en question pour améliorer votre confiance en vous:

1. Soyez conscient de vos qualités

Le manque de confiance en soi entraine automatiquement une dégradation de soi-même. On ne se sent capable de rien, on est un bon à rien, on ne sait rien faire. Pourtant personne peut dire “je n’ai aucune qualité”. D’ailleurs on reconnait ceux qui manque de confiance par ça : ils ne savent pas lister leurs qualités.

Exercice

Posez-vous avec un style et une feuille, et écrivez au moins 10 de vos qualités.

Je vous aide avec une petite liste  :

  • accueillant,
  • adroit,
  • aidant,
  • aimable,
  • ambitieux,
  • amusant,
  • apaisant,
  • accessible,
  • appliqué,
  • assertif,
  • astucieux,
  • attentionné,
  • audacieux,
  • autonome,
  • avenant,
  • aventureux,
  • beau,
  • bienveillant,
  • brillant,
  • calme,
  • captivant,
  • charmant,
  • combatif,
  • communicatif,
  • conciliant,
  • confiant,
  • conformiste,
  • convaincant,
  • coopératif,
  • courageux,
  • courtois,
  • créatif,
  • curieux,
  • débrouillard,
  • délicat,
  • accueillant,
  • adroit,
  • aidant,
  • aimable,
  • ambitieux,
  • amusant,
  • apaisant,
  • accessible,
  • appliqué,
  • assertif,
  • astucieux,
  • attentionné,
  • audacieux,
  • autonome,
  • avenant,
  • aventureux,
  • beau,
  • bienveillant,
  • brillant,
  • calme,
  • captivant,
  • charmant,
  • combatif,
  • communicatif,
  • conciliant,
  • confiant,
  • conformiste,
  • convaincant,
  • coopératif,

  • courageux,
  • courtois,
  • créatif,
  • curieux,
  • débrouillard,
  • délicat,
  • déterminé,
  • digne de confiance,
  • dévoué,
  • diplomate,
  • direct,
  • discipliné,
  • discret,
  • dévoué,
  • doux,
  • droit,
  • drôle,
  • dynamique,
  • efficace,
  • empathique,
  • endurant,
  • énergique,
  • épanoui,
  • équitable,
  • esprit d’équipe,
  • exemplaire,
  • extraverti,
  • ferme,
  • fidèle,
  • fin,
  • flexible,
  • fort,
  • franc,
  • gai,
  • généreux,
  • gentil,
  • habile,
  • hardi,
  • honnête,
  • humain,
  • humble,
  • imaginatif,
  • impliqué,
  • impulsif,
  • indépendant,
  • influent,
  • ingénieux,
  • innovateur,
  • intelligent,
  • intuitif,
  • inventif,
  • joueur,
  • jovial,
  • juste,
  • leader,
  • logique,
  • loyal,
  • lucide,
  • maître de soi,
  • marrant,
  • méthodique,
  • minutieux,
  • modeste,
  • motivé,
  • novateur,

  • nuancé,
  • objectif,
  • observateur,
  • obstiné,
  • optimiste,
  • ordonné,
  • organisateur,
  • organisé,
  • original,
  • ouvert d’esprit,
  • pacificateur,
  • paisible,
  • patient,
  • persévérant,
  • persuasif,
  • philosophe,
  • planificateur,
  • poli,
  • polyvalent,
  • pondéré,
  • ponctuel,
  • posé,
  • positif,
  • pratique,
  • précis,
  • productif,
  • prudent,
  • pugnace,
  • raisonnable,
  • rassurant,
  • réaliste,
  • réconfortant,
  • réfléchi,
  • réservé,
  • résistant,
  • respectueux,
  • responsable,
  • rigolo,
  • rigoureux,
  • rusé,
  • sage,
  • sensible,
  • serein,
  • sérieux,
  • serviable,
  • sincère,
  • sociable,
  • soigneux,
  • solide,
  • souple,
  • spontané,
  • stable,
  • stratège,
  • sûr de soi,
  • sympa,
  • tempéré,
  • tenace,
  • tolérant,
  • timide,
  • tranquille,
  • travailleur,
  • vigilant,
  • volontaire,
  • vrai.[/checklist]

 

Vous verrez cet exercice est très efficace.

Ajoutez dans votre liste ce que vous disent vos proches. Vous devez surement recevoir des compliments et ne pas les accepter. Je connais certaines personnes qui quand on leur dit “wow tu es belle”, répondent “non”. Vous avez probablement déjà vécu cette situation. Si on vous le dit, mais que vous pensez que les gens ont tort, ajoutez-la. Si on vous le dit, c’est que c’est vrai.

Ne croyez pas que c’est de la modestie. La modestie c’est de ne pas se vanter de ses mérites. C’est d’être humble et égal à soi-même, tout en sachant accepter les mots gentils de nos amis, et de notre famille.

Ce que vous faites, est de votre responsabilité. Ce qui veut dire qu’une connerie, c’est de votre faute. Mais une réussite, c’est aussi à vous que revient le mérite. Et lorsqu’on manque de confiance, on s’attribue les échecs, mais rarement ses réussites.

Sachez également que le cerveau retient plus facilement (hélas) les évènements négatifs que positifs.

On se souvient plus des rares clients mécontents que des dizaines de clients ravis. C’est à vous de prendre de bonnes habitudes, de faire attention, à vous remémorer régulièrement vos réussites, et vos succès.

Pour ça, c’est assez simple, il vous suffit de tenir un petit journal de bord. Vous savez, en entrepreneuriat, on tient un journal de bord de notre chiffre d’affaire, pour voir ce qui nous permet de faire des progrès.

C’est pareil pour votre vie, cela vous permet de mettre l’accent et d’orienter votre état d’esprit vers les choses positives, vers vos réussites, et pas vers vos échecs.

2. Soyez conscient de vos défauts

On vous dira souvent de ne pas tenir en compte de vos défauts et de travailler sur vos qualités. La vérité c’est qu’il faut que vous vous amélioreriez. Etre conscient de ses qualités c’est bien, pour les appuyer. Mais il faut savoir se remettre en question, et travailler sur ce qu’il y a d’améliorable chez nous : nos défauts.

Exercice

Listez maintenant tous vos défauts. Il devrait être plus facile de faire cet exercice.

Une fois que c’est fait, prenez en un seul. Et décidez de l’améliorer. Vous êtes pessimiste ? Arrêtez le négatif et remplacez le par du positif. Pendant 30 jours, ou même 60 jours faites l’exercice.

Pour remplacer ces mauvaises habitudes vous devez vous forcer pendant au moins 30 jours. Une fois qu’elle est partie, passez à la suivante. Ainsi vous pouvez vous débarrasser de 6 de vos défauts chaque année. Le but ce n’est pas d’être parfait, mais de les amoindrir. De vous mettre plus en valeur.

De travailler sur ce qui vous dérange le plus chez vous. Si ça ne vous plaît pas, alors changez-le !

Ce que vous devez comprendre c’est que vous n’êtes pas parfait. Et moi non plus. J’ai mes échecs aussi. J’ai mes soucis. Je ne réagis pas toujours comme il faut. Je ne réussis pas tout.

Mais la vie est un combat, et vous devez relever les bras, et vous mettre en garde. Pour encaisser. Et vous devez en premier lieu apprendre une chose : PERSONNE n’est parfait. Et vous non plus. C’est ce qui fait que vous êtes unique d’ailleurs.

Le problème principal, c’est qu’on apprends depuis notre jeunesse à être quelqu’un de parfait : on doit écrire sans faute, on doit réussir du premier coup, on doit trouver un boulot direct. On n’a pas le droit de galérer, c’est mal vu.

C’est con à dire, mais tout le monde galère. Tout le monde en chie. Tout le monde a des coups de moins bien. C’est comme ça qu’est fait l’être humain. Donc, par définition, vous aussi.

On voit dans les magazines des nanas parfaites, à la vie parfaite. Ils sont beaux, ils sont riches, ils sont “heureux”. Croyez-moi, ils sont bien moins heureux et parfait qu’on ne peut le croire. Mais la presse aime nous vendre du rêve. C’est son commerce. Ça marche comme ça.

Du coup on veut le même corps (sauf que nous on ne maîtrise pas Photoshop, et on a pas 8h/j de temps libre pour faire du sport, ni l’argent pour payer un coach pour nous motiver). On veut également autant d’argent : donc on s’implique dans sa carrière pour en gagner plus.

Ouais mais réveillez-vous ! On ne peut pas tout avoir d’un coup comme ça. Vous êtes humain. Vous avez des défauts. C’est ainsi.

Prenez en conscience, acceptez vos défauts, et travaillez sur vos qualités. Mais soyez conscient de vos défauts. Pourquoi ? Pour ne pas vous mettre vous même en situation de difficulté. Avoir confiance en soi, c’est se connaître. Vraiment.

Si vous savez que vous êtes nul en maths, vous n’allez pas proposer votre aide à votre nièce pour son BAC.

3. Recevez des compliments et donnez en pour booster votre égo

Vous en recevrez naturellement si vous faites les choses bien. Habillez-vous bien, faites du sport, soyez déterminés dans vos actions, et vous en aurez de plus en plus. C’est une courbe exponentielle, plus vous faites des choses pour bouger votre vie et vous améliorer (cf 2.) plus vous en recevrez. Apprenez maintenant à les accepter. Ne rejetez plus les compliments, dites simplement “merci”. Et ensuite dans votre tête félicitez-vous de recevoir ce genre de compliment.

S’il ne viennent pas, demandez-les : “Comment tu m’as trouvé lors de la conférence ?” “Est-ce que j’ai été bien ?” Soit on vous répond négativement et vous savez quoi améliorer, soit on vous répond un joli compliment, et cela renforce votre confiance.

Soyez dans un processus d’amélioration. Vos performances ne sont pas toujours optimales. ET ALORS ? Vous pouvez vous améliorer, et c’est ça qui est magique dans la vie.

Apprenez aussi à donner des compliments. Pour en recevoir, il faut savoir en donner. D’une, vous allez forcément renforcer vos relations si vous savez donner des compliments. Et en plus de ça, c’est une marque d’attention, et les marques d’attentions sont hyper puissantes sur l’être humain.

Pour ainsi dire, l’être humain préfère recevoir des signes d’attentions négatifs que rien du tout. Il préfère être critiqué qu’ignoré.

L’idée, pour vous, c’est d’en donner des positifs bien entendu. Mais à force d’en donner des positifs, vous allez en recevoir. Vous allez devenir plus charismatique. Et inconsciemment beaucoup plus apprécié des autres.

Exercice

dans la semaine, dès que vous voyez quelqu’un de votre connaissance, observez-le et faites lui un compliment, avant de terminer la conversation. Par exemple, si vous êtes en barbecue avec des amis, faites au moins un compliment à l’un d’entre eux sur quelque chose.

Au départ, vous le ferez sur un truc physique (c’est plus facile), mais ensuite, ça deviendra plus naturel, et vous pourrez le faire sur un trait de caractère, ou une situation. Vous n’imaginez pas comment ça valorise, et du coup, ça vous valorise vous aussi.

Attention toute fois, il faut que ce compliment soit sincère et authentique. Et que ça ne soit pas 3 fois par jour, sinon vous “grillez” vos cartouches. Idem, n’enchainez pas les gens avec des compliments, ça va se voir, ça ne sera pas sincère. Choisissez une personne en soirée par exemple, pour lui faire un bon compliment.

Vous allez distribuer les sourires, c’est moi qui vous le dit.

4. Utilisez l’auto suggestion pour gagner en confiance

Chaque matin, et chaque soir, répétez-vous simplement plusieurs fois : “j’ai confiance en moi, et je me sens capable de tout” (ou toute autre phrase positive à votre égard). La première fois que j’ai lu cette technique, je me suis dit que ça ne marchait pas. J’ai quand même essayé. Et bien j’avais tout faux. Ce mécanisme vient du Dr Emile Coué, qui à trouvé que dès lors que l’on se répète une phrase, notre subconscient commence à l’intégrer et à y croire. Le concept est qu’il faut s’imaginer, et non pas vouloir. La simple volonté n’est pas suffisante.

Il a donc conduit ses patients à utiliser la phrase suivante : “Tous les jours et à tout point de vue, je vais de mieux en mieux”, en s’imaginant le problème résolu.

Répétez donc vous la phrase positive de votre choix en vous imaginant pleinement confiant, faisant des choses que vous n’auriez jamais fait jusque là.

AGISSEZ MAINTENANT

écrivez 3 phrases positives que vous pourriez utiliser en auto-suggestion !

Ce que vous pouvez faire également, c’est vous mettre dans l’état d’esprit de la confiance, et de vous suggérer automatiquement, chaque jour, des pensées positives.

Oui, mais comment faire en pratique ? Et bien, vous pouvez déjà faire en sorte de vous lire une citation motivante chaque matin. Vous pouvez enregistrer sur votre ordinateur dans un dossier spécifique toutes les citations motivantes que vous voulez, et chaque matin, vous en lisez une par exemple.

Cela aura pour effet de driver votre état d’esprit et votre focus vers des choses inspirantes. Et ça changera votre journée à coup sur.

Mais l’auto-suggestion, aussi puissante qu’elle soit, n’est pas la méthode la plus rapide. Vous pouvez également faire en sorte de casser vos croyances limitantes. Ce sont des croyances qui vous bloquent dans l’action, dans votre réussite.

Suivez ceci pour détruire vos croyances limitantes :

Je vous conseille de regarder cette présentation, très bien faite !

5. Etendre sa zone de confort pour gagner en confiance

zone_de_confort_et_confiance-en-soi

La zone de confort c’est la bulle que vous avez autour de vous. Selon votre confiance elle est plus ou moins grande. Ainsi pour certains il s’agit de leur ordinateur, d’autre leur ville, et d’autres leur pays. Elle n’est pas forcément géographique, on peut se sentir bien à faire une chose et pas une autre, dans la même ville. C’est une zone plus ou moins abstraite des choses que vous êtes à l’aise de faire.

Ainsi pour prendre en confiance, vous devez sortir de votre zone de confort. Faites des choses inconfortables pour vous. En les faisant une fois, vous n’y serez pas habitué. En les faisant 100 fois, ça sera devenu facile. Allez-y pas à pas. Ne cherchez pas à aller trop loin d’un coup, vous pourriez créer une peur trop grosse à surmonter. Le principe à retenir c’est doucement mais surement. Montez l’échelle petit à petit…

Vivez toujours dans l’inconfort. C’est comme ça que vous progresserez. Faites-vous violence de temps en temps, cela vous fera le plus grand bien.

Vous avez l’habitude de prendre un chemin ? Changez. Vous avez l’habitude de courir 5km ? Faites 300 mètres de plus. Challengez-vous, cherchez plus loin, plus haut, plus fort. Testez régulièrement de nouvelles choses pour vous mettre dans cet état d’esprit.

Plus vous serez dans un état d’esprit de vous mettre en inconfort, de tester de nouvelles choses, et d’aller contre vos peurs, moins vous aurez peur justement.

Donc si un truc vous fait peur, faites-le immédiatement !

Vous pouvez même vous faire une liste des choses qui vous font peur, et de les réaliser comme des petits défis. Tout de suite maintenant, vous allez faire la liste des choses qui vous font peur. Listez-en le maximum, ne vous retenez pas. Même si elles sont farfelues. Que ça soit parler à un inconnu, devant un groupe de 50 personnes, ou encore sauter en parachute.

A faire maintenant

Faites la liste des petits défis que vous aimeriez relever !

Et vous allez les classer par ordre de peur. Celui qui est le plus “facile” à celui qui est le plus dur pour vous. Et vous allez commencer à réaliser le premier défi. Tant qu’il n’est pas réalisé, ne passez pas au suivant. Et no pression hein, si ça vous prend 2 mois, c’est pas grave. Le but c’est simplement d’avancer, et de terminer.

Ce que vous devez retenir, attention, c’est de bien faire ça de façon progressive. Si vous allez trop loin dans votre zone de confort, vous allez vous dégoûter, et cela sera encore plus difficile. Donc l’idée c’est de vraiment progresser marche par marche, afin de faire des petits pas.

Cherchez toujours la progression, mais n’allez pas chercher trop loin. Il vaut mieux progresser de 1% par jour, que de 60% tous les 2 mois (même si ça revient au même, cela sera moins difficile).

6. Restez positifs en toute situation et vous gagnerez en estime de vous

En toute situation, restez positif. C’est un conseil difficile à mettre en oeuvre, mais c’est extrêmement important. Par exemple en ce moment les médias nous assomment avec la crise. C’est la catastrophe. Au lieu de paniquer, voyez comment en tirer profit.

Certaines des plus grandes entreprises ont grandi durant une crise, comment ? Parce que le créateur est resté positif. Il a vu les voies pour lui permettre de réussir durant ces temps durs.

Vous avez un problème quelconque ? Voyez-le comme un défi. Gardez le sourire, et faites tout pour vous en sortir. Car lorsque l’on est négatif on s’enferme dans une spirale. Et on ne fait plus rien. On devient une victime. Tandis que ceux qui sont positifs, restent motivés. Ils apprennent de leurs erreurs, et s’adaptent. Ils ne considèrent pas l’échec comme tel, mais comme un moyen de progresser.

Changez donc votre approche. Prenez les problèmes dans l’autre sens. On est souvent cantonnés dans notre façon de réfléchir, sans même le voir (et moi aussi !). Parce qu’on a une culture. Mais essayez de retourner le problème, de changer d’approche. Voyez chaque chose positive que vous pouvez tirer de chaque situation.

Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10.000 solutions qui ne fonctionnent pas.Thomas EDISON

L’idée, c’est de changer son point de vue. De changer son angle d’attaque. De regarder sous un autre angle.

La première chose à faire quand on rencontre une difficulté c’est de se demander (et vous allez me prendre pour un fou, mais faites-le, c’est hyper puissant) :

Qu’est-ce qu’il y a de génial dans cette situation ?

C’est tout con, mais ça permet de switcher son état d’esprit, et de mettre son cerveau en recherche sur un mode de pensée différent. Comme si vous changiez de fréquence radio pour tomber sur une radio où on se marre plutôt qu’une radio politique (c’est chiant à mourrir ces trucs là).

Ce qu’il faut que vous sachiez, c’est que votre état d’esprit dépend de votre point de vue. Dépend de votre perception des choses.

La réalité est différente selon notre perception. Si vous changez votre perception en vous posant les bonnes questions, et en travaillant sur vos schémas de pensées, alors, vous allez changer votre vie. Et gagner en confiance, immédiatement.

Entre un dépressif et une personne hyper joyeuse, il n’y a qu’une différence : la perception des choses. Là où le dépressif ne verra que de l’adversité, la personne joyeuse n’y verra que des opportunités pour s’améliorer, grandir, et être encore plus heureuse.

La perception change TOUT. Si vous comprenez ça, vous n’avez pas besoin d’aller plus loin dans cet article :).

Attention : On vous a préparé une fiche pratique avec 5 conseils supplémentaires pour gagner en confiance en vous.

Cliquez ici pour télécharger la fiche

7. Apprenez à vous parler pour gagner en assurance

Les confiants ont un vocabulaire spécifique. Ils savent comment se parler, et ne se dévalorisent pas. Regardez, ceux qui disent “je me suis fait larguer comme une vieille chaussette”. Imaginez l’image qu’ils ont d’eux-même intérieurement.

Evidemment, ils vous diront qu’ils disent ça, mais ne se voient pas comme ça, mais c’est faux. Inconsciemment ils se dévalorisent. Inconsciemment ils se voient comme des sous-m****.

Changez ça, et  vous verrez les résultats que vous obtiendrez. Minimisez les choses négatives. Il vous arrive une grosse tuile ? Ce n’est rien. Et exagérez les choses positives. Il vous arrive un truc cool ? C’est GENIAL !

Vous avez échoué à un examen ? Peu importe, vous allez réessayer et réussir cette fois-ci. Vous avez du temps devant vous, vous n’abandonnerez pas.

D’ailleurs un truc exceptionnel que vous devez tester. Diminuez la charge émotionnelle des mots quand une situation négative vous arrive, ça marche du tonnerre. Par exemple, lorsque vous rencontrez une difficulté, au lieu d’en parler et de lui donner de l’importance, dites que vous êtes légèrement embêté.

Ne parlez pas de colère, de furie ou de déprime. Mais parlez plutôt d’un petit soucis léger, d’une situation à résoudre, d’une opportunité de changement. Pourquoi ?

Parce que les mots ont une certaine charge émotionnelle. Si vous parlez avec des mots à forte charge, vous empirez la vision que vous avez de ce problème.

De la même manière, faites attention aux mots que vous employez pour vous. Quand vous parlez de quelqu’un que vous respectez, vous n’irez jamais dire “il s’est fait larguer comme une merde”.

Donc si vous voulez vous aimer, avoir confiance en vous, et réussir, vous devez vous respecter. Et utiliser des mots que vous utiliseriez pour les gens que vous respectez.

A RETENIR

Vous devez vous respecter, et donc vous parler comme vous parleriez à une star que vous croisez.

8. Demain je passe à l’action et je m’affirme enfin !

Ce qui bloque la plupart des gens, c’est le manque d’action. Moins on agit, plus on a peur, moins on a confiance et moins … on agit. Pourtant, il suffit d’inverser la vapeur. Passer à l’action est un grand vecteur de confiance en soi.

Si vous avez un objectif en tête, mais que vous ne faites rien pour l’atteindre, il se passe quoi dans votre tête ? Vous vous dites “je suis nul, je ne suis même pas capable d’avancer”.

Vous perdez espoir, vous perdez en estime de vous. Et ça vous ronge intérieurement. En revanche, dès que vous allez faire UN SEUL pas vers un objectif, une action CONCRETE, alors là, vous serez fier de vous.

Et votre fierté se transformera en confiance. Vos actions donneront des résultats, et des succès qui viendront renforcer cette estime que vous aurez bâtie.

Et c’est comme ça que vous entretiendrez votre confiance en vous. Vous passerez de plus en plus à l’action.

Pour commencer, il est inutile de chercher loin. Inutile de vous motiver à réaliser un projet qui vous semble impossible. Mais il faut simplement s’y mettre.

Posez-vous la question : quelle est ma prochaine étape, qui soit la plus simple possible ? Mais cherchez vraiment une étape de 5 minutes maximum, qui vous demande presque pas d’effort. Pourquoi ? Parce que plus ça sera simple, et plus il sera facile de passer à l’action. Mais une fois que vous aurez fait un pas, alors le deuxième sera plus facile, puis le troisième…etc. On appelle cela l’inertie.

Mais il faut que le premier pas soit facile à mettre en oeuvre.

Vous voulez perdre du poids ? La prochaine étape c’est de planifier vos menus, ou même de planifier le menu de demain, ou encore mieux, de réfléchir à 3 habitudes que vous pourriez prendre.

Vous voulez monter votre entreprise, mais vous ne savez pas par où commencer, et vous ne vous êtes jamais lancé ? Votre prochaine étape c’est de prendre RDV à la CCI pour avoir des informations, ou chez votre banquier.

Ou même mieux de faire une mini étude de marché, la première page de votre business plan, voire même juste d’acheter un livre sur le business plan.

Bref, vous m’avez saisi, faites une action simple. Faites-le maintenant.

L’action est moteur de confiance en soi. Mais ce n’est pas toujours facile d’agir. D’ailleurs, souvent, la procrastination est due à un manque de confiance en soi. On a peur d’échouer alors on agit pas. On a pas confiance en notre capacité à agir.

Inversez la vapeur, et passez à l’action. Rompez ce cercle vicieux.

Oui mais comment ?

Et bien, commencez par une tâche simple. Un truc qui ne vous fait pas trop peur. Vous avez une pile de 50 assiettes à laver ? Agissez pour en laver une seule. Juste un pas après l’autre.

Vous avez un devoir à rendre ? Ecrivez le premier paragraphe.

Plus vous aurez de discipline, plus vous saurez vous mettre en action, plus il sera facile ensuite d’agir. Et plus votre confiance en vous se construira. Car votre image de vous changera. C’est très valorisant de faire des choses, ce qui a pour effet de changer la perception que vous avez de vous-même. C’est hyper important.

Ensuite, une fois en action, faites ce qui vous rebute le plus.

Je m’explique : quand on veut passer à l’action, il faut déployer beaucoup d’énergie pour le faire. Mais une fois dedans, c’est plus facile. Si vous voulez aller courir, le plus dur c’est d’enfiler un jogging, vos chaussures et d’aller dans un parc. Une fois que vous avez fait votre première foulée, l’effort pour la deuxième est moindre.

C’est beaucoup plus dur de commencer que de continuer.

Donc pour se mettre en action, il faut se faciliter la vie en commençant par une tâche facile pour se mettre en action. Une fois en action, vous allez faire la tâche la plus chiante. Après la tâche facile, n’attaquez pas une autre tâche facile, faites une tâche chiante.

Pour la simple et bonne raison qu’une fois terminée, vous aurez un sentiment d’efficacité personnelle (qu’on nomme aussi SEP) qui vous permettra de vous sentir soulagé. Et ce même SEP, vous donne confiance en vous. Il vous motive à aller plus loin. Vous vous sentez inarrêtable quand vous avez passé le plus dur.

Certains disent qu’il faut commencer par le plus dur. Je ne suis pas d’accord. On doit le mettre en priorité, mais il faut se mettre en action avant, sinon, on va repousser et se frustrer à mort.

9. Respectez-vous enfin bon sang !

Séminaire UPW de Tony Robbins : Jour 4 - La santéUne bonne hygiène de vie est primordiale. Déjà parce que vous allez transmettre un message simple : je m’aime donc je prend soin de moi. A vous-même, et puis aux autres. Et vous serez donc valorisé, ce qui contribuera à augmenter votre niveau de confiance en vous.

Ensuite, il faut être conscient que l’on a un seul corps. Demain votre voiture casse, vous pouvez en avoir une autre. Votre corps “casse” et vous ne pouvez pas en changer.

Donc veillez à faire attention à votre santé. Surtout sur le long terme. C’est pas parce que j’ai 20 ans que je fais n’importe quoi. C’est l’accumulation qui est mauvaise. L’accumulation de clopes tue. L’accumulation de whisky tue. L’accumulation de produits laitiers tue. L’accumulation de sucres tue.

C’est pas un yaourt qui vous fera du mal. Mais en manger 3 fois par jour pendant 20 ans pourrait très bien vous nuire. C’est pas UNE cigarette qui va vous tuer, mais par contre un paquet par jour pendant 30 ans ne vous fera pas de bien.

Respectez-donc votre hygiène de vie pour commencer. Et plus vous respecterez votre corps, plus il vous en sera reconnaissant. Résultat ? Plus d’énergie pour accomplir vos projets, vous tomberez moins malade, et même vos problèmes psychologiques seront diminués.

Parce que vous serez en meilleure forme donc de meilleur humeur. Et cela joue sur votre état interne et donc votre niveau de confiance. Est-ce que vous avez envie de perdre ces 10 kilos en trop quand vous êtes malade ?

Ou de monter cette entreprise, ou encore d’aller aborder des inconnus ? NON. Vous avez envie de rester au chaud dans votre lit.

Autre point important : les intestins et le foie jouent un rôle primordial dans les maladies psychologiques. Ainsi, des intestins en mauvaise santé provoquent des dépressions, déprimes, manque de confiance en soi. Le corps et l’esprit sont liés, alors prenez soin de votre corps, et vous prendrez soin de votre esprit.

Vous voyez, au moment où j’écris cet article, je ne me sens pas forcément à l’aise. Pourquoi ? Parce que j’ai fait des écarts.

Respectez votre corps, vous n’en avez qu’un seul. Cuisiner sainement et faire attention à soi est très valorisant.

Sans compter qu’en faisant attention à votre santé, vous allez forcément perdre du poids, si vous en avez en trop. En prenant des habitudes saines, vous allez retrouver la forme, et votre poids idéal.

Ainsi, vous allez pouvoir vous habiller en vous mettant plus en valeur, et vous vous sentirez fier d’avoir plus de force, d’énergie, et simplement d’être plus beau (ou belle). Faites attention à votre poids, faites du sport, et vous ne vous en sentirez que mieux.

Encore une fois, avec un corps qui vous va, vous changez votre image de vous même, ce qui profite directement à votre confiance en vous. C’est immédiat. Combien de personnes gagnent en confiance et sont bien moins timides après avoir perdu leur excédent de graisses ?

Attention, cela dit : ne faites pas de régime. Ce n’est pas le sujet ici, mais ce que je vous préconise c’est de prendre de bonnes habitudes. D’avoir une bonne hygiène de vie. C’est la base. Vous allez perdre naturellement si vous faites ceci.

A FAIRE MAINTENANT

Intéressez-vous à l’alimentation et l’hygiène de vie. Commencez dès maintenant à manger mieux : moins de sucres, moins de céréales (blé, riz, etc..), moins de boissons sucrées, de pâtisseries et plus de légumes de bonne qualité. Veillez à avoir un bon sommeil et assez d’heures de repos, et faites du sport 3 fois par semaine au moins.

10. Ayez une vision de vie pour prendre confiance en vous

Vous savez à quoi ressemblera votre vie dans 5 ans ? Est-ce que vous vous projetez un peu ? Ou vous cherchez à survivre au jour le jour ?

Quels sont vos objectifs à long terme, vos projets ? Qu’est-ce qui vous anime vraiment ?

Avez-vous pris le temps de créer votre vision de vie. Parce que c’est ça qui fera une vraie différence. Votre vie dans 5 ans, est déterminée par les choix, les décisions et les actions que vous faites en ce moment même. Donc si vous n’avez aucune vision, vous ne ferez rien qui s’en approche, et vous irez là où le vent vous porte.

C’est pour ça qu’il est important d’avoir une stratégie. D’avoir en tête ce que vous voulez faire de votre vie. Vous êtes ici parce que vous avez une mission, et il faut la remplir.

Si votre vision de vie dans 5 ans c’est d’être en bonne santé, peut-être que la cigarette ou le macdo ne seront plus les priorités pour vous. Si votre vision c’est d’être acteur dans de grands films, alors il faut songer à prendre des cours de théâtre / comédie et arrêter votre travail actuel.

Parce que si vous ne vous posez jamais la question, et bien vous resterez dans votre travail actuel, qui ne vous anime pas plus que ça, auquel vous allez à reculons, même. Et ça vous tue votre confiance en vous.

J’ai interviewé Paul Pyronnet, expert et formateur en PNL, qui nous parle de la vision de vie justement :

11. Travaillez sur vos schémas de pensées

Vos pensées sont – pour la plupart – automatiques. Si vous commencez à déprimer, c’est parce que vous entretenez certaines pensées.

Si vous manquez de confiance en vous, c’est parce que vous entretenez certaines pensées.

Si vous avez la niaque c’est parce que vous entretenez certaines pensées.

Ce que vous vous dites dans votre tête, affecte directement vos émotions. Et cela affecte votre état interne. Donc votre niveau de confiance en vous. C’est indéniable.

Ce que vous devez faire dès à présent, c’est assez con, mais c’est de vous questionner sur le bienfondé de vos pensées. Dès lors que vous avez une pensée négative à propos de vous, demandez-vous si c’est bien réel où si c’est votre cerveau qui vous joue des tours.

Je prend un exemple concret : ceux qui manquent de confiance en eux, ont souvent l’impression qu’on parle d’eux et qu’on se moque d’eux : un rire et un regard vers là où ils se trouvent, et c’est la catastrophe assurée. “Qu’est-ce qu’ils disent de moi ? Pourquoi ils se moquent ? Est-ce que j’ai un gros bouton sur le nez ?” … et j’en passe.

La plupart du temps, cela n’a rien a voir. C’est juste que derrière vous y a un truc marrant. Ou que leurs yeux sont dirigés vers vous, mais ne vous regardent pas directement.

Bon ça c’était pour l’exemple, mais dans plein de situations, on se victimise. On se croit victime. On pense être la cible. Ou on s’auto-flagele.

J’ai fait une boulette ? Oui mais est-ce que c’est 100% de ma faute ? Est-ce que je n’ai pas fait de mon mieux ? Est-ce que je peux faire mieux / autrement ? Est-ce que c’est si grave que ça ?

On donne l’importance que l’on veut aux évènements. Ça dépend de nos schémas de pensées.

Si je suis en retard à un évènement, je peux stresser à mort pour ça. Mais est-ce que je peux faire mieux ? Si je suis coincé dans les bouchons, je ne peux pas faire mieux. Si un camion est renversé sur la route, malheureusement je ne peux rien y faire. Ce n’est pas ma faute. Donc il faut bien entendu être correct (prévenir la personne), et peut-être commencer à préparer son RDV.

Mais inutile de se blâmer encore et encore. Ouais j’aurais du partir plus tôt, mais je ne l’ai pas fait. J’en profite pour tirer une leçon, et changer mon comportement pour partir plus tôt la prochaine fois. Si ça arrive une fois de temps en temps, ce n’est pas grave, car je suis imparfait, c’est normal.

Si ça arrive trop souvent, ok, là je dois faire quelque chose.

Le truc à faire, c’est de prendre le temps de se poser la question. Exactement celles que j’ai notées ici. Mais faites l’effort de vous poser la question, et prenez en l’habitude. Soit à voix haute (si vous êtes en privé), soit même directement dans votre tête.

Vous allez ainsi apprendre à vous déculpabiliser, et à vous valoriser un peu, bon sang de bonsoir !

Note : Allez plus loin avec notre fiche pratique spéciale confiance ! En téléchargement gratuit.

Cliquez ici pour télécharger la fiche

12. C’est con, mais faites du sport bordel ! Et vous aurez confiance !

Et aucune excuse là-dessus. Le sport a de nombreuses vertus. En plus de vous entretenir, de vous permettre de vous dépenser, d’évacuer le stress et les pensées négatives, de sécréter de la dopamine (hormone du bien-être) et de perde du poids.

C’est hyper important. D’ailleurs, vous saviez que c’est le meilleur antidépresseur. Mieux que tous les médocs que pourra vous refiler votre toubib.

Si vous avez beaucoup d’activités, essayez d’aller au boulot à pied. Ou de prendre les escaliers, c’est un bon début.

Le mieux c’est de se prévoir un moment pour ne plus bosser et s’octroyer du temps pour faire du sport. 30 minutes par jour. Rentrez du boulot 30 min plus tôt pour faire votre sport ou levez vous 30 minutes plus tôt.

C’est un investissement ! Si vous avez peur de partir plus tôt du travail, et si vous culpabilisez, vous êtes idiot. Désolé de vous dire ça. Parce que si vous faites du sport, vous serez forcément mieux dans votre peau, et donc plus performant au boulot.

Le nombre d’heures de travail compte peu. Il faut surtout voir l’efficacité. Et si vous prenez 30 minutes par jour pour faire du sport, je vous parie tout mon argent que vous serez plus efficace, et mieux perçu.

Mieux encore, vous allez gagner en charisme et en confiance en vous. Donc vous allez devenir bien meilleur. Que des avantages à partir plus tôt. Il faut juste s’en convaincre.

Si vous avez une profession où vous êtes attendu et ne pouvez pas trop partir plus tôt, vous pouvez forcément trouver du temps pour faire du sport. Déjà, regardez moins la TV.

En bref, faites du sport une priorité, et si vous avez vraiment pas de temps (mais selon moi, vous faites une GROSSE erreur), vous n’avez aucune excuse, vous savez pourquoi ?

Vous n’avez pas d’excuses :

Il existe une application nommée SEVEN. Elle est dispo sur l’App Store d’Apple, et le Google Play d’Android. Le principe ? Faire au moins 7 minutes d’exercices optimisés, par jour. 7 minutes sérieux, vous êtes bien capable de les trouver dans votre emploi du temps, non ?

13. Prenez vos responsabilités pour avoir plus confiance en vous

“]Les perdants trouvent des excuses, les gagnants des moyens.

Je m'engage à ne plus me trouver d'excuse grâce à l'article :… Click To Tweet

Si vous voulez vraiment faire quelque chose, vous êtes le seul à pouvoir trouver un moyen.

Prenez vos responsabilités, car personne n’agira à votre place. Vous êtes responsable de ce qui vous arrive (hormis le coup du camion renversé sur la route, vous vous souvenez ?).

Ce n’est ni votre mère, ni vos amis qui prendront des décisions à votre place. Qui arrêterons de fumer pour vous. Qui prendront confiance à votre place.

Donc si vous voulez faire quelque chose, donnez-vous les moyens. Battez-vous jusqu’au bout pour l’obtenir. Ne vous trouvez pas de fausses excuses.

Une chose importante sur laquelle je veux insister : PERSONNE N’A LE TEMPS.

Je vais être franc avec vous : on a tous 24h dans notre journée. Vous. Moi. Serena Williams. Mark Zuckerberg. Donc il faut arrêter avec cette excuse “ouais mais j’ai pas le temps”.

Ce n’est pas une question de temps. C’est une question de priorité. Si vous voulez vraiment faire quelque chose, vous allez le trouver le temps.

Qui plus est, la plupart des choses ne prennent pas plus de temps. Une bonne habitude ne prend pas plus de temps qu’une mauvaise.

Donc ne vous trouvez plus d’excuses. Agissez. Demandez-vous comment faire pour obtenir ce que vous désirez vraiment. Faites un pas, même un tout petit. Cessez de rêver, mais agissez.

Vous êtes grand, et tout est possible.

Suite à cet article, il y aura 2 types de personnes : celles qui vont trouver ça génial et faire en sorte d’appliquer au moins une action, qui vont imprimer l’article, et le relire régulièrement pour s’en imprégner.

Et celle qui vont trouver ça bien, mais pour qui ce sera totalement oublié demain. Et qui ne changeront jamais rien, parce que le chien a mangé le papier, qu’elles manquent de temps ou que rien de tout ça ne peut marcher pour elles.

A vous de choisir à quelle partie vous désirez appartenir.

La confiance en soi, c’est un mix de tous ces exercices, de mental, et d’estime de soi..

Engagez-vous sur Twitter pour donner de l’impact à votre vie :
Tweet: Je m’engage à suivre les principes de l’article suivant : http://bit.ly/1dArMhq via @vieExplosive