Comment devenir positif ?

On entend souvent qu’il faut être positif dans la vie. Et c’est très vrai, les gens qui réussissent leur vie sont positifs sans le moindre doute. Walt Disney, a su rester positif lorsqu’on lui a dit que son idée était pourrie, et qu’il devait tout revoir. En fait, sur le coup il devait être vert de rage. Ca m’arrive parfois. On me critique sans même me connaître ni savoir ce que je fais, mais ça ne m’arrête pas. Et vous devez faire pareil.

[content_box box_type=”info” title=”A LIRE”]”Comment devenir positif en 6 étapes” : Ma méthode en 6 étapes pour devenir positif quelle que soit votre situation.[/content_box]

Ce n’est pas un exercice facile, mais lorsque vous vous faites critiquer, ne vous arrêtez pas en chemin. Quand ça m’arrive, ça m’énerve. Mon égo est touché… Et au bout de 60 secondes, j’ai oublié. Je veux faire mieux. Je repense à mon objectif final, à ma vie idéal, à ce que je suis en train de construire, et il n’y a que ça qui importe. Comme pour Walt Disney, et bien d’autres.

Je suis en train de livre l’excellent livre Comment devenir un optimiste contagieux et j’y apprends énormément de choses concernant le positivisme. Déjà (mais nous le savions), il est plein de vertus. Ceux d’entre nous qui sont plus positifs réussissent mieux, et ça se comprend : en étant plus positif on est plus enthousiaste et plus motivé.

Dans ce livre, j’ai appris ce qu’était la psychologie positive. Le principal représentant est le psychologue Martin Seligman, et elle se qualifie comme le fondement de la recherche du bonheur. Selon le livre, de nombreuses études ont montré que l’optimisme a de nombreuses vertus :

– moins d’accident cardio-vasculaire

– une vie plus longue

– une meilleure immunité

– une meilleure réussite…

Pour résumer, on réussit mieux, et on est en meilleure santé. Mais alors, comment devenir positif ?

#1. Comprendre et accepter vos émotions

Lorsqu’il vous arrive un truc, vous avez une réaction émotionnelle. C’est normal. Je dirais même plus : c’est humain. C’est chimique, notre cerveau réagit à une certaine situation, et cela crée de la joie, de la colère, etc … Bon cette réaction, comme on l’a dit, elle est normale. Mais après vous pouvez soit l’accepter et changer votre comportement, soit vous laisser aller. Dans le cadre des émotions négatives, comme la colère, lorsqu’il vous arrive quelque chose qui ne vous plait pas, acceptez votre colère. Ensuite, réprimez-là. C’est-à-dire, que vous devez évitez de l’exprimer. Ressentez-là, mais n’exprimez rien. Au contraire, souriez ! Pensez ensuite à toutes ces choses pour lesquelles vous êtes reconnaissants. Dédramatisez !

#2. Fixez-vous des objectifs atteignables

Comment devenir positif, si on ne se fixe que des objectifs inatteignables ? Il est difficile d’entretenir le culte du positivisme si on “rate” tout. Commencez donc par vous fixer des objectifs atteignables, ne visez pas la lune trop vite ! Soyez ambitieux, mais sachez rester sur Terre !

#3. Ayez une bonne estime de vous

Travailler sur votre estime peut s’avérer plus que payant. Apprenez à vous aimer, à avoir confiance en vous. Ayez confiance en l’avenir, même s’il est incertain. Même si votre projet du moment ne marche pas comme vous le voudriez. Vous savez qu’à long terme, vos efforts paieront. Et c’est ça qui est important.

#4. Adoptez une vision long terme

Le précédent conseil, me fait penser à celui-là. Il est important d’avoir une vision à long terme. Quand vous voulez faire quelque chose, quand vous avez un projet, demandez vous toujours ce que ça va provoquer à long terme, et si cela va durer. Construisez des choses pour qu’elles durent.  Pas pour que ça vous occupe 1 mois, et après fini. Pour la santé par exemple, il ne faut pas faire un régime. Il faut penser à un mode d’alimentation qui est sur le long terme, à des habitudes.

#5. Souriez, et ne pensez plus au passé

Le passé est passé. Il ne faut pas le ressasser, et voir vos échecs, critiques, et autres évènements négatifs. Non vous devez avoir une vision de votre futur, tout en profitant du moment présent. Appréciez chaque jour votre vie comme elle est, et votre amélioration, votre avancée vers la vie que vous souhaitez. Apprenez à profiter ! Souriez, le sourire libère des endorphines, hormones du bien-être. A chaque moment heureux, pensez-y. Bien souvent on ne prend pas le temps de se dire “Ah la vie est belle quand même”. Par exemple, l’autre jour je faisais un barbecue, en famille, il faisait beau, j’étais heureux. Mais ces choses là sont devenues “normales” pour nous, de fait qu’on en profite pas vraiment.

Donc il faut savoir identifier ses moments, et se dire “Qu’est-ce qu’on est bien, qu’est-ce que la vie est belle”, pour les petits éléments de la vie qui peuvent sembler insignifiant. On oublie trop souvent de le faire, et ça rend vraiment plus heureux.