Une augmentation ? Oh non, je vais tout donner aux impôts…

J’ai voulu écrire cet article pour tordre le cou à une croyance populaire à savoir : Quand on passe une tranche au niveau des impôts sur le revenu c’est la catastrophe !!

L’impôt sur le revenu en France est progressif et marginal.

Marginal ? Kesako ? Cela veut dire qu’il existe plusieurs tranches d’impositions et que vos revenus sont imposés à un taux différent dans chaque tranche.

 Laissez moi détailler un peu :

La première chose à savoir, c’est qu’il y a 8 sortes de revenus différents. Le plus connu étant le “TS” ou Traitement et Salaires car c’est dans cette catégorie que vous déclarez vos revenus de salarié. Mais il se peut que vous ayez aussi des revenus en plus de ces revenus salarié : des revenus fonciers tirés de la location d’un appartement, des revenus de capitaux mobiliers si vous avez perçus des dividendes…. (pour ne donner que 2 exemples..).

L’addition de tous vos revenus vous donnera vos revenus bruts. Ensuite il faudra choisir entre l’abattement classique des 10 % ou “les frais réels”.

Cette soustraction vous donnera votre revenu net global.

Ensuite vous pourrez appliquer vos éventuelles déductions du type, PERP, loi Madelin, pension alimentaire…

Une fois ces déductions faites vous obtiendrez votre revenu imposable.

Pour continuer dans le calcul, il faudra connaitre le nombre de parts de votre foyer pour savoir dans quelle tranche vous êtes.

 Prenons un exemple :

Vous êtes marié avec un enfant soit 2,5 parts. Les revenus imposables annuels de votre foyer sont de 50 000 €. Pour connaitre la tranche dans laquelle ce couple sera, il faut faire la division suivante : 50 000 / 2,5 = 20 000 €.

Ce couple est donc dans la tranche à 14 %.

Mais attention c’est souvent ici qu’intervient la 1ère confusion. Ce ne sont pas les 50 000 € qui seront taxés à 14 % (ouf…) car comme je l’ai dis l’impôt est marginal.

La tranche à 14% s’étend de 11 897 € à 26 420 € ce sont donc 20 000 – 11897 qui sont taxés à 14%.

 La 2ème confusion qui est liée est de penser que quand on passe une tranche, c’est la catastrophe. Dans l’exemple précédant, pour passer à la tranche supérieure il faudrait que les revenus annuels imposables du couple soit supérieurs à 26 420 x 2,5 = 66 050 € ce qui laisse de la marge… Mais au cas où cela arrive, les € taxés à 30 % seront uniquement les € au dessus de 66 050.

 Pour conclure cet article je vais terminer mon exemple du calcul entier de l’imposition de ce couple :

Je part du principe qu’il n’y a pas de déduction, de réduction ou de crédit d’impôts sinon je vais vous perdre… 🙂

Donc les tranches d’impôts sur le revenu en France sont les suivantes :

 Jusqu’à 5963 € = 0 € d’impôt

de 5964 € à 11 896 € = tranche à 5,5 %

Cette tranche est pleine nous faisons donc : 11 896 – 5964 = 5932 x 5,5 % = 326 € d’impôt.

 de 11897 € à 26 420 € = tranche à 14 %

Ici cette tranche n’est pas complète on fait donc le calcul suivant :

20 000 – 11 897 = 8 103 x 14 % = 1134 € d’impôt.

Pour une part l’impôt est donc de 1134 + 326 = 1460 €

Et comme nous avons 2,5 parts dans l’exemple utilisé, le calcul se termine par : 1460 x 2,5 = 3650 €

Ce couple payerai donc environ 3650 € d’impôts…

Il existe évidemment une façon plus simple de calculer l’impôt mais j’ai volontairement voulu détailler ici pour que vous puissiez bien comprendre le mécanisme de ces fameux impôts sur le revenu en France.

Aviez-vous vous aussi ces fausses idées en tête ?