Le business plan, indispensable ?

Je suis en plein au coeur de la rédaction d’un business plan. Chose que je n’ai pas faite pour ma première entreprise axée autour de ce blog (enfin ma toute première entreprise était du dépannage informatique, et j’étais loin de savoir tout ce que je sais maintenant !).

Et justement avec le recul des 2 boîtes créées (bien que la nouvelle ne soit pas encore créée), je trouve que le business plan est nécessaire, et dans certains cas plus que d’autres.

Vous devez convaincre des investisseurs

Le business plan est un élément primordial pour convaincre des investisseurs à l’heure actuelle. Si vous avez besoin de lever des fonds, et/ou de convaincre un banquier alors le business plan est de rigueur. C’est un document qui est encore bien ancré dans les moeurs, et cela permet aux investisseurs de comprendre et connaître ce que vous avancez. Un investisseur veut voir son argent revenir, et même fructifier ! Dans le cas de personnes qui vous connaissent et vous prêtent de petites sommes (le Love Money), c’est différent.

Mais n’oubliez pas qu’un investisseur, lui, est là pour faire du business. Il faut lui parler argent, il faut lui parler légitimité, il faut lui parler motivation. Il faut lui montrer pourquoi vous êtes fait pour ce business, pourquoi votre business va fonctionner, et de quelle trempe vous êtes. Et c’est à ça, en partie que va vous servir votre business plan. Si vous cherchez à lever des fonds, il faudra aussi travailler votre pitch, un mini discours qui vous met en avant, et attise la curiosité. Il faut convaincre très rapidement !

Vous n’avez pas besoin de financements

Soit parce que vous avez le cash nécessaire pour lancer votre entreprise, soit parce que vous n’avez pas besoin de cash (ou de très peu) et que le Love Money est suffisant ! C’est le cas de nombreux sites qui se lancent, ou des prestations de services comme le coaching. Le business plan est partiellement nécessaire.

En fait il vous aidera à vous poser les bonnes questions. A prévoir, et planifier votre succès. Dans l’atteinte d’objectifs, on recommande souvent de planifier et prévoir un maximum. Bien sûr les choses bougent et évoluent. Le business plan vous aidera à savoir quand vous voulez embaucher, quel chiffre d’affaire et résultat vous planifiez d’obtenir et surtout comment. Si vous n’avez pas besoin de convaincre, il est néanmoins nécessaire de se poser quand même certaines questions plutôt que de se lancer dans le vide.

Bien sûr, des entreprises avec un business plan excellent ont fait faillite, tout comme des entreprises sans business plan sont de gros succès. Mais se poser les questions avant de créer sa boite est quand même une sacré aide. On réalise ce qu’on veut faire, quelle direction on veut prendre, et on peut commencer à planifier sur le “comment”.

Dans un business plan ne soyez pas trop optimistes. Prenez toujours les chiffres pessimistes, divisez-les par 2. Si votre entreprise tourne encore avec le chiffre d’affaire divisé par 2, alors c’est bon, vous pouvez vous lancer. Mais vous devez montrer aux investisseurs que vous prévoyez que ça marche même si vous n’êtes pas en forme. Que vous êtes réalistes et pas perché sur les nuages en croyant que votre projet va forcément marcher parce que c’est la meilleure idée du monde. Bref, prévoyez les cas les plus négatifs, et regardez ce que vous pouvez faire si ça ne passe pas.

Et n’oubliez pas de lancer votre projet en Lean Startup 🙂