Comment réussir sa vie grace à cette question importante et à la discipline

Il paraît que 57% des Français rêvent de changer de vie. Et quand on voit ça, j’imagine que c’est changer pour “réussir”.

Déjà, il faut définir ce que réussir veut dire pour vous. Ce n’est pas pareil pour tout le monde. Pour certains le mot réussite rime avec célébrité, alors que pour d’autres, c’est avoir une situation confortable en étant le moins visible possible ! Et c’est une chose qu’il faut vraiment faire dès qu’on commence son changement. Se poser les bonnes questions, les questions de départ. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’en ai fait un module entier sur Explosez Vos Limites, que je suis en train de préparer (c’est le premier module d’ailleurs !).

Trouver un mentorParce qu’on part souvent dans la mauvaise direction, et il y a quelques questions, hyper puissantes qui peuvent nous permettre d’aller de suite dans la bonne direction. D’ailleurs c’est dommage qu’on ne nous pose pas ces questions dès l’école. On apprend à compter, à lire, à faire des intégrales, les verbes irréguliers, les capitales des pays, et les dates les plus importantes de l’histoire (et même d’autres complètement inutiles, j’imagine que vous avez vécu la même chose), mais jamais ce qui est important pour nous.

Quand on lance un business, c’est pareil. Il est primordial de se poser les bonnes questions DÈS le départ. De savoir où l’on veut aller avec son business.

Bref, ça c’est déjà l’étape n°1. C’est la base. Que ce soit professionnellement comme personnellement. C’est quoi réussir pour moi ? C’est quoi qui est important.

Ensuite, vient le “vrai” travail

Une fois qu’on s’est posé les questions (ça ne doit pas prendre plus d’une heure), on peut passer aux choses sérieuses. On peut commencer à bosser. Parce qu’on a rien sans rien. Regardez, et observez n’importe qui, qui réussit à l’heure actuelle, et vous verrez une chose évidente : il BOSSE !

Bien sûr, y a des gens qui bossent beaucoup et ne réussissent pas pour autant, mais c’est une base ! C’est un ingrédient essentiel. Ce n’est pas l’unique. Ça ne garanti pas le succès. Mais les gens qui ne travaillent pas, n’ont aucun succès (ça par contre c’est sûr à 100%). Que ce soit sur vous, sur votre entreprise, sur votre travail, sur vos relations. Quand je dis bosser, ce n’est pas uniquement dans un bureau sur un ordinateur.

Ça dépend de ce que vous avez vu avant dans ce qui est important pour vous. Ça dépend de vos objectifs. On bosse ses relations sociales sur le terrain et pas ailleurs. Et bosser c’est aussi fixer ses objectifs.

Fixez vos objectifs

déterminer ses objectifsPour moi, les objectifs sont une ligne de mire à tout le temps suivre. Ils sont extrêmement importants. J’ai rédigé un article la semaine dernière sur les 5 choses qui vous empêchent d’atteindre votre objectif (pour le lire, cliquez ici).

On parle souvent de la méthode SMART. Comme Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, et Temporel (défini à une certaine date).

Moi j’ai créé la méthode PAD, qui est nettement plus simple, et qui se concentre sur l’essentiel. C’est la méthode que je dévoile dans le module 2 d’Explosez Vos Limites, le programme pour vivre vos rêves. Pour moi c’est une étape indispensable, je vous prépare une série de vidéos gratuites à ce sujet pour bientôt… Je suis d’ailleurs en train d’améliorer la méthode PAD pour y ajouter quelques éléments essentiels lorsque l’on se fixe un objectif (qui améliorent les résultats de 200 à 500%).

Soyez discipliné

Allez-y un baril de pétrole à la fois

Dans le temps, dans le désert, pour ne pas se perdre, des hommes avaient fait un “chemin”, une sorte de ligne rouge, avec des barils de pétrole. En fait à chaque baril de pétrole atteint, ils pouvaient apercevoir le prochain. Et de cette façon ils ne se perdaient pas. Il faut mettre des barils de pétroles, ce qu’on appelle des “galons” (ou milestone), à vos objectifs.

De cette façon, vous ne vous perdez pas. Vous continuez d’avancer sur le bon rythme. Vous ne vous retrouvez pas noyé, la tête sous l’eau, stressé, et n’abandonnez pas. Bref, pour aller en haut de l’escalier, il faut gravir la première marche. Et puis y aller marche, par marche.

J’ai fait cette erreur : je voulais aller trop vite. Je voulais aller trop loin, trop vite. Donc je me décourageais. Et je n’avançais pas. Maintenant je cherche à avancer beaucoup moins vite. Et j’atteins mes objectifs. Pas tous dans les temps, certes, mais l’essentiel est là : je fais évoluer ma vie chaque année. Chaque année est meilleure que la précédente. Chaque année, je ne suis pas resté en place et j’ai amélioré un aspect de ma vie.

Alors oui, dans les médias, sur internet, dans les films, on nous met des modèles qui font tout, très rapidement, en un clin d’œil, et qui semblent être des machines de guerres. Mais ça ne reflète pas la réalité.

Créez des habitudes

Méthode TABATAC’est un des meilleurs moyen pour avancer sans effort vers son objectif. Imaginez que vous preniez l’habitude de manger plus de légumes verts. Ça devient tellement habituel que vous cuisinez des légumes verts sans même vous en rendre compte. Et petit à petit vous supprimez les sucres, encore une fois, sans même vous en rendre compte. Vous perdriez certainement le poids que vous vouliez. Et ce (encore une fois), sans même vous en rendre compte.

Imaginez la puissance du truc : vous réalisez vos objectifs sans effort. Par une routine. Votre volonté n’est plus nécessaire. D’ailleurs la volonté c’est une ressource limitée. Mieux vaut ne pas trop compter dessus (même si l’on peut l’améliorer, elle restera toujours limitée, comme un verre d’eau : vous pouvez prendre une jarre, un chaudron, ce sera toujours limité).

Créer une habitude prend 66 jours en moyenne. Les 21 jours qu’on trouve souvent sont un mythe. Enfin pas tout à faire, cela dépend des habitudes, mais plus une habitude est contraignante, plus elle prend de temps (ce qui semble logique). Certaines prennent plus de 200 jours, et d’autres 21 jours (comme boire un verre d’eau quotidien). Ces petites habitudes en revanche, une fois cumulées, ont un pouvoir sur votre vie qui est juste énorme.

Ne perdez pas le rythme

Une fois qu’on perd le rythme, et bien c’est fini. Vous avez peut-être déjà remarqué : quand on arrive à faire une chose quotidiennement, que cela nécessite encore un petit effort, et qu’on arrête de le faire pendant 2/3 jours, et bien on perd le rythme. Et on arrête tout. C’est fatal.

Si vous avez réussi à acquérir une habitude, que ça n’est plus aussi douloureux qu’au début, et que vous suspendez cette activité pendant plusieurs jours, après c’est à nouveau aussi douloureux qu’au début de le faire. Comme par exemple, faire un peu de sport.

C’est pour ça que lorsque vous avez l’occasion de manquez, que vous hésitez un peu, ne le faites SURTOUT PAS. Soyez cette personne ultra disciplinée. Soyez cette personne dont on dit qu’elle est motivée et qu’elle avance, qu’elle ne lâche rien. Parce que c’est vraiment l’image que vous voulez renvoyer. Vous ne voulez pas renvoyer l’image de celui qui se lance dans un nouveau projet et abandonne aussi rapidement qu’il a commencé.

Imaginez toutes les conséquences négatives à votre non action, si jamais vous hésitez..

C’est quoi pour vous la réussite ? Laissez-moi votre réaction dans les commentaires ci-dessous, j’imagine que vous avez des tonnes de choses à me dire !